La haie de bambous : avantages et conseils pour la planter et l’entretenir

Vous avez trouvé la maison de vos rêves et vous avez envie de vous y sentir chez vous, loin des regards du voisinage, parfois quelque peu indiscrets. La plantation d’une haie s’impose et en la matière, le bambou peut être le candidat idéal. En effet, la haie de bambous aura l’avantage de protéger votre intimité, mais aussi de couper le vent, voire le bruit. Sans oublier l’aspect esthétique version zen très tendance ces dernières années. Nos conseils pour la composer et l’entretenir

Les avantages d’une haie de bambous

Par définition, une haie se veut protectrice, un excellent brise vue. D’abord des regards extérieurs qui peuvent, à la longue, être gênants, surtout si vous avez la chance de profiter des baignades estivales dans votre piscine. Ensuite, la haie peut abriter des vents plus ou moins froids, plus ou moins forts, suivant la région où vous habitez. Enfin, la haie de bambous peut s’avérer être un écran sonore efficace.

Mais pourquoi le bambou serait-il le végétal idéal pour une haie ? Son esthétisme peut-être ? Les bambous forment en effet des haies légères, mobiles, très graphiques avec leurs chaumes parfois colorés et leur feuillage délicat. Des haies qui bruissent au vent, ce qui renforce son petit côté zen. Mais le bambou a surtout l’avantage d’être persistant. Son feuillage traversera donc les saisons sans problème, de par la rusticité extrême des bambous. Enfin, le bambou pousse relativement vite, votre haie se garnira donc dans les meilleurs pour protéger votre vie privée. Et elle nécessitera très peu d’entretien.

Quelles variétés de bambous choisir pour une haie réussie ?

Traçants ou non-traçants ?

En matière de bambous, il y a 2 choix principaux : les bambous traçants et les bambous non traçants. Et là vous allez choisir en toute connaissance de cause. On vous explique. Tous les bambous ont un système racinaire qui s’appuie sur des rhizomes, c’est-à-dire leurs racines.

Les rhizomes des bambous traçants se développent en rampant très loin du pied mère. Avantageux car il est prolifique et votre haie se garnira plus vite. Mais votre haie risque de coloniser aussi le jardin de votre voisin qui n’a pas forcément la passion des bambous ! Il vous faudra donc nécessairement installer une barrière anti-rhizome afin de limiter la prolifération de vos bambous.

Les bambous non traçants, la plupart des Fargesia sont, quant à eux, moins envahissants. Ils resteront sagement dans votre jardin, car leurs rhizomes se développent plutôt autour du pied mère. Ils auront donc tendance à être plus denses, plus touffus. En revanche, pas besoin de poser une barrière anti-rhizomes. C’est autant de temps et d’efforts gagnés !

Une haie haute ou basse ? quelle taille de bambous choisir ?

Le choix de la variété dépend bien évidement de la hauteur envisagée de votre haie. Pour les bambous traçants, vous trouverez un large choix parmi les phyllostachys (certaines variétés peuvent atteindre 20 mètres dans le sud !), les semiarundinaria ou les Pseudosasa, plus petits mais tout aussi esthétiques

Pour les bambous non-traçants ou cespiteux, privilégiez les fargésias qui ne dépasseront guère les 4 mètres de haut.

Réaliser une haie avec une ou plusieurs variétés de bambous  ?

Là encore, une haie peut se construire de manière uniforme ou mono-spécifique avec la même variété de bambous. Mais vous pouvez aussi opter pour une haie faite de différentes variétés dont vous marierez les couleurs des feuilles et des cannes. Mais attention, choisissez des bambous de taille équivalente à l’âge adulte.

Comment planter puis ensuite entretenir une haie de bambous ?

Dans l’idéal, privilégiez une plantation en automne, les bambous auront ainsi le temps de bien s’installer, dans une terre encore chaude. Les bambous traçants doivent être plantés tous les 1 mètre à 1.50 m, les bambous non-traçants un peu plus près, de 0.80 à 1 mètre les uns des autres.

Une fois les emplacements choisis, creusez un trou profond, plus grand que le conteneur, et déposez-y du compost ou une fumure à diffusion longue. Placez le bambou, tassez bien et arrosez abondamment. Allez voir nos autres conseils sur la plantation des bambous également.

Il faudra arroser régulièrement la première année.

Quant à l’entretien dont on parle ici aussi , il se réduit à une taille annuelle, plutôt en fin d’hiver, qui permettra de supprimer les cannes mortes et de donner forme à votre haie.

En suivant ces quelques conseils, en 2 ou 3 ans, vous obtiendrez une haie de bambous suffisamment dense qui devrait agréablement protéger votre petit coin de paradis.