Créer votre jardin japonais

La simple évocation du jardin japonais renvoie à la zénitude, à la sérénité, au dépaysement…Au Japon, plus que du jardinage, le jardin japonais est un art. Un art proche de la peinture puisque pour composer un tel espace qui allie végétal et minéral, les Japonais attachent une importance capitale à l’harmonie. Et si vous vous créiez ce petit havre de paix ? On vous explique tous les composants de votre « tableau » où le bambou occupe une place privilégiée.

Le jardin japonais, le juste mélange entre végétal et minéral

Le jardin japonais se caractérise avant tout par une forme de sobriété, de simplicité. Chaque végétal, chaque élément minéral semble être à sa juste place, posé là comme si la nature l’avait décidé. Or, la composition d’un jardin japonais répond à des règles strictes, issues d’une culture bouddhiste. Car au-delà de sa valeur d’espace d’agrément, le jardin japonais est aussi un jardin de contemplation. En y posant, le promeneur atteint une sérénité d’esprit.


Dans un jardin japonais, tout est codifié autour de l’harmonie entre végétal et minéral. Codifié mais bien loin du jardin dit à la française. Dans le jardin japonais, on se rapproche de la nature. Donc pas d’allées bien droites et bien tracées mais plutôt des courbes. De même, les différents éléments, pierres, végétaux seront toujours placés en nombre impair…sans faire dans l’excès. Enfin, le jardin japonais repose sur des éléments très précis, presque incontournables.

Les éléments phare d’un jardin japonais réussi

Pas besoin d’un grand espace, le jardin japonais peut être composé dans un « mouchoir de poche », à la campagne ou en ville. Avec quelques éléments bien choisis et installés avec harmonie, vous obtiendrez un espace où le temps semble s’arrêter, bercé par le chuchotis de l’eau.

Les pierres, les graviers ou le sable

Dans un jardin japonais, il y a toujours des pierres, des rochers, patinés par le temps, qui semblent être là depuis toujours. C’est en effet l’idée qui doit naître de leur disposition harmonieuse. Préférez des pierres prélevées dans la nature, en nombre impair, et n’hésitez pas à les « noyer » dans une mer de gravillons ou de sable que vous ratisserez en vagues.

L’eau

Pas de jardin japonais sans eau dont le gazouillis est synonyme de bien-être et de paix intérieure. On peut opter, suivant son budget, pour une petite fontaine, ou mieux encore creuser un bassin naturel avec cascade.

l eau est indispensable pour rélaiser un jardin japonais

chaque jardin japonais a son point d’eau, un bassin, de l’eau qui coule une question d’équilibre et d’harmonie

Les pas japonais

Ils guident le promeneur vers le chemin de la sérénité et, accessoirement, préservent la végétation

les pas japonais traversent l'eau du jardin

ici les pas traversent l’eau et les érables japonais et leurs éclats de couleur s’y reflètent : magnifique !

La lanterne

A l’origine, elle marquait l’entrée des temples bouddhistes. C’est un élément décoratif à choisir avec soin dans une matière naturelle

belle lanterne dans un jardin japonais

une très belle lanterne japonaise prend place dans le jardin

La clôture en bambous

Pour préservez votre jardin japonais du tumulte extérieur, entourez-le d’une palissade de bambous noués ensemble ou, mieux encore, planter une haie de bambous.

Quels végétaux choisir pour son jardin japonais ?

Le roi du jardin japonais, c’est le bambou. Par leur feuillage graphique, par leurs chaumes parfois colorés, par le bruissement du vent dans leur feuilles, ils apporteront la touche zen à votre jardin. Quelques conseils toutefois : premièrement, choisissez des variétés non traçantes ou peu traçantes pour éviter l’invasion, deuxièmement, plantez un beau bambou en isolé ou disposez-les en groupe, en préférant un nombre impair et, troisièmement, sachez que vos bambous devront être taillés.

bambous utilisé dans un jardin japonais

quels types de bambous utiliser dans le jardin japonais ?

Les variétés à privilégier :

  • Le pseudosasa japonica : peu traçant, il peut atteindre 6 mètres de haut. C’est le plus répandu des bambous et c’est normal au vu de ses qualités ornementales
  • Le phyllostachys nigra : de croissance rapide, il est magnifique avec ses chaumes couleur ébène.
  • Le pleioblastus distichus : bambou nain qui peut être utilisé comme couvre-sol
  • Le pleioblastus fortunei : bambou nain au beau feuillage dense
  • Le chimonobambusa marmorea : jolies cannes de couleur pourpre. Comme il aime l’humidité, il pourra être placé à côté du point d’eau.

Les autres végétaux : aux côtés des bambous, plantez de petits arbustes (houx, cognassiers du Japon…), des arbres taillés comme des buis, des plantes couvre-sols telles que des mousses ou des fougères et, éventuellement, un arbre choisi pour ses couleurs tel que le magnifique érable du Japon.

érable japonais orange dream

une bel érable japonais un Palmatum Orange Dream vu la couleur du feuillage

Il ne vous reste plus qu’à profiter de votre jardin japonais, source de relaxation et de lâcher prise