Comment réussir la plantation des bambous, en pot comme en pleine terre ?

Que ce soit en isolé dans un massif, pour une bordure ou une haie, le bambou a tous les atouts pour séduire. D’abord, son petit côté exotique, un tantinet zen, qui donne une touche particulière à tout jardin d’ornement.

Le bambou a l’avantage de pousser vite et d’être facile à entretenir. Sans oublier bien évidemment son esthétisme marqué grâce à ses chaumes et feuillages colorés. Car le bambou est riche d’une multitude de variétés.

En revanche, comme tout plante rhizomateuse, il a la réputation d’être quelque peu envahissant. Tous nos conseils pour réussir la plantation des bambous

Où, quand et comment planter les bambous ?

Quand planter les bambous ?

La fait que l’on trouve aujourd’hui des bambous en conteneurs implique qu’on puisse les planter à n’importe quelle saison. Mais il est toutefois préférable de le mettre en terre à l’automne, car le sol est encore chaud. La prise sera meilleure qu’au printemps, saison à laquelle le bambou développe ses pousses. A l’automne, ce sont les rhizomes qui sont en pleine croissance.

Où le planter ?

Le bambou apprécie les situations ensoleillées mais certaines variétés telles que le sasa ou le pseudosasa se contentent de la mi-ombre. De même, le bambou se complaît dans des sols légers, surtout bien drainés, plutôt riches, avec un Ph compris entre 6 et 7.

Mais le bambou étant relativement accommodant, il pourra se contenter d’un sol plus lourd, plus pauvre, ou même calcaire. Il suffit de choisir la bonne variété. Ainsi, à titre d’exemple, le phyllostachys flexuosa appréciera un sol calcaire ou le phyllostachys nidularia un sol plus humide.

Comment planter vos bambous au jardin ?

Le jour de la plantation, commencez par immerger votre bambou dans l’eau. Pendant ce temps-là, creuser un trou 1.5 à 2 fois plus grand que le conteneur. Déposez au fond du trou un amendement naturel, fumure décomposée, compost ou mieux encore corne broyée.

Sortez délicatement le bambou de son pot puis placez-le dans le trou de plantation. Rebouchez en veillant à former une cuvette pour l’arrosage. Tassez bien la terre autour, paillez et arrosez abondamment.

De nombreuses ressources sur des blogs, forums existent et vous y trouverez sans doutes des infos utiles. Cette vidéo complète vous donnera des conseils pratiques pour bien planter votre bambou en pleine terre au jardin.

Si vous voulez constituer une haie, les distances de plantation dépendront de la variété de bambous choisie et surtout de leur taille à l’âge adulte.

Les solutions pour éviter l’envahissement

On vous la dit, le bambou a tendance à la colonisation de par ses rhizomes dits traçants, à être invasif. Il risque donc d’envahir votre jardin mais surtout celui de votre voisin que vous aurez plus de mal à gérer. D’autant que la prolifération sera souterraine à l’abri des regards et surtout rapide. Pour éviter ce désagrément, plusieurs solutions peuvent être mises en œuvre :

  • La tranchée, efficace mais peu esthétique : il suffit de creuser une tranchée ouverte de 50 cm de profondeur autour du pied de bambou. Dès que l’on voit une racine apparaître, on la coupe.
  • La barrière anti-rhizome : le bambou a tendance à développer son système racinaire sur les côtés mais rarement à plus de 40 cm de profondeur. La barrière anti-rhizome s’avère donc efficace puisque les racines tourneront à l’intérieur de ces barrières sans s’enfoncer en dessous. A la condition de poser des barrières anti-rhizomes sur au moins 60 cm de profondeur et 5 cm au-dessus du sol. Et en la matière il faut choisir le meilleur car le bambou peut profiter du moindre recoin pour s’insinuer. Préférez donc un film semi-rigide en polypropylène d’au moins 1 cm d’épaisseur que vous poserez dans une tranchée en veillant à ne laisser aucun interstice.
  • Les bambous non traçants : Tout aussi beaux, les bambous non traçants de la variété fargesia sont beaucoup plus dociles et n’iront pas coloniser le jardin de votre voisin. Le plus connu étant le fargesia nitida.

Planter un bambou en pot, c’est possible aussi

Il vous faudra choisir un pot d’au moins 50 x 50 x 50 cm, en plastique rotomoulé, zinc, béton ou en terre afin de résister à la force des racines. Quoi qu’il en soit, en optant pour un bambou cespiteux (non traçant), vous serez tranquille et limiterez les rempotages.

Déposez au fond de votre pot des gravillons ou des billes d’argile pour assurer le drainage, déposez un feutre horticole puis le terreau additionné d’un engrais naturel à libération lente puis plantez comme en pleine terre. Paillez et arrosez abondamment.Votre bambou devra être arrosé dès que la terre est sèche.

Cette vidéo vous apportera des conseils supplémentaires pour réussir la plantation de vos bambous en pot.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez obtenir un bambou en pleine santé 2 ou 3 ans après sa plantation. Ne vous restera plus qu’à le tailler de temps en temps.